Skip to Content

AFTER IMAGE / AFTER LANGUAGE
à la mémoire d'Elsa Stansfield
HOOYKAAS/STANSFIELD, amsterdam
DUPONT, montreal

Dans la vitrine 19h30 à 4h
Exposition 1 au 17 septembre 2006
Au parc La Fontaine 6 au 10 septembre, 19h30 à 23h
Vernissage jeudi 7 septembre, 18h et 20h
Rencontre avec les artistes samedi 9 septembre, 18h
 

AFTER IMAGE / AFTER LANGUAGE est une intervention audio et vidéo conçue par Madelon Hooykaas, feue Elsa Stansfield et Chantal duPont, spécifiquement pour le paysage urbain de Montréal. L'intervention, réalisée par Hooykaas et duPont, prend place sur deux sites à proximité l'un de l'autre ; le lac dans le Parc La Fontaine, puis la vitrine et l'intérieur de la galerie La Centrale sur le Boulevard St-Laurent. Le travail des artistes est informé par des concepts de « géographie fluide » proposés initialement par R. Buckminster Fuller. Un troisième site d'intervention est donc sous-entendu, celui du dôme géodésique le plus large au monde, la Biosphère sur l'Île Ste-Hélène, tout près par métro.
 

1-17 SEPTEMBRE 2006
EN GALERIE :
INSTALLATION
merc:12-18h00 jeu|ven:12-21h00 sam|dim:12-17h00
EN VITRINE : PROJECTION VIDÉO de 19h30 à 4h00

6-10 SEPTEMBRE 2006
AU PARC LA FONTAINE : INSTALLATION AUDIO/VIDÉO IN SITU
de 19h30 à 23h00

JEUDI 7 SEPTEMBRE
VERNISSAGE :18H à LA CENTRALE; 20H au PARC LA FONTAINE

SAMEDI 9 SEPTEMBRE
RENCONTRE AVEC LES ARTISTES :18H à LA CENTRALE

À La Centrale, à l'intérieur de la galerie, l'on retrouve une sculpture inspirée par la carte mondiale Dynamaxion de Buckminster Fuller. Ce dernier a créé cette carte en 1943 dans le but de visualiser et de comprendre de nouvelles relations globales qui n'étaient pas représentées par les cartes Mercator communément utilisées. La forme hexagonale applatie de la carte est plus tard devenue la base de ses idées et de ses plans, incluant les dômes géodésiques. Une des découvertes de Buckminster Fuller dans le développement de la carte Dynamaxion fut la géographie de la Terre comprise en tant que masse d'eau unifiée et entourant plusieurs masses terrestres (ou continents). L'idée de Buckminster Fuller, que la planète est constituée d'eau, une source essentielle et vitale pour ses habitants, est le leitmotiv du projet de Hooykaas/Stansfield et duPont.

Avec After Image/After Language, les artistes poursuivent la quête de Buckminster Fuller dans la recherche de connexions géographiques (fluides) inattendues. Leurs séquences vidéos, présentées après le coucher du soleil au Parc La Fontaine, sont projetées sur un écran hexagonal ancré dans le lac. Avec la forme unique de l'écran et son emplacement dans le lac, les artistes font un lien avec la structure géodésique de la Biosphère et à sa position sur une île. De même, en plaçant un pôle d'intervention dans une vitrine sur St-Laurent puis l'autre dans le bassin d'eau d'un parc, elles font un lien audacieux entre une voie urbaine occupée et un oasis naturel paisible.

Après la tombée du jour, dans la vitrine de La Centrale, les images d'eaux vives projetées font référence et proposent une connexion avec l'eau au Parc La Fontaine, mais aussi avec l'eau du Fleuve St-Laurent qui entoure et sert Montréal. Visuellement, la projection est un after image (après image), un regard résiduel, une mémoire collective de l'eau qui circule autour de la ville. Durant la journée, des enregistrements de chants d'oiseaux sont joués à l'extérieur de la galerie, établissant aussi un lien entre le boulevard et le parc. Le son des oiseaux est un rappel de la présence continuelle de la nature dans l'environnement urbain, et, comme les chants sont plutôt résonance que présence, et qu'ils ne sont pas traités intellectuellement, ils sont perçus au-delà de la réflexion, after language (après langage).

Buckminster Fuller considérait le temps comme étant une observation relative, une série de séquences d'expériences, de after images formulés dans nos pensées, une sorte de réaction spontanée causée par la mémoire. Avec After Image/After Language, Madelon Hooykaas, Elsa Stansfield et Chantal duPont ont conçu un projet qui utilise des combinaisons à la fois complexes et élégantes de sons et d'images, dans des lieux inopinés, afin de déclencher notre perception et notre mémoire dans la ville, pour nous rendre conscients des fluctuations de notre entourage et de nos connexions fluides avec notre environnement naturel et social.

Paul Landon, artiste et critique d'art, 2006 (traduction La Centrale)

Hooykaas / Stansfield (Amsterdam)
Madelon Hooykaas et Elsa Stansfield ont collaboré depuis 1972, à Londres et Amsterdam. Après le décès d'Elsa Stansfield en 2004, Madelon Hooykaas continue à travailler dans le même esprit. Le fil conducteur de leur travail est de rendre visible des phénomènes invisibles et de rendre les choses inaudibles, audibles. Ainsi, le spectateur devient plus conscient de l'importance de regarder et d'écouter avec attention.
Elles ont coréalisé et coproduit des films puis ont réalisé de nombreux projets audio et vidéo sous forme de monobandes, d'oeuvres sculpturales et d'installations. Leurs oeuvres ont été présentées en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon.

www.stansfield-hooykaas.net

Chantal duPont (Montréal)
Artiste multidisciplinaire et professeure à l'École des Arts Visuels et Médiatiques de l'UQAM depuis 1985, Chantal duPont a participé à de nombreux festivals internationaux de vidéo et à des expositions, tant au Québec qu'à l'étranger. De nombreux prix lui ont été décernés, entre autres, le Prix Bell Canada pour sa contribution exceptionnelle à l'art vidéographique.
Dès 1986, elle s'intéresse au territoire comme performance, elle chorégraphie le corps dans différents contextes : paysage, espaces domestiques et lieux publics. Ses oeuvres vidéographiques prennent alors la forme de monobande ou d'installation photo-audio-vidéo et traitent de la mémoire individuelle et collective, de la notion de temps et de la fragmentation.
 

Les artistes remercient :
LE CONSEIL DES ARTS ET DES LETTRES DU QUÉBEC
LA VILLE DE MONTRÉAL
HEXAGRAM - UQÀM - CIAM
PRIM

La Centrale remercie

L'AMBASSADE DU ROYAUME DES PAYS-BAS
LE CONSULAT GÉNÉRAL DU ROYAUME DES PAYS-BAS.
LE CALQ
LE CONSEIL DES ARTS DU CANADA
LE CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL
et
LES BRASSEURS RJ