Skip to Content

Fleshold
D'Arcy Wilson (Halifax)

Exposition 14 février au 15 mars 2014

Présentation d'artiste Vendredi 14 février, 18h
Vernissage Vendredi 14 février, 19h
Table ronde Jeudi 20 février, 18h à 20h
 

Fleshold explore le lien unissant les êtres humains et les animaux qui séjournent dans des centres de réhabilitation de la faune. Cette exposition qui présente de la vidéo, de la photographie et du textile, interroge les relations complexes que nous entretenons avec les animaux sauvages, nos attitudes anthropomorphiques ainsi que les limites auxquelles nous nous butons lorsque nous les soignons. Dans un premier temps, l’artiste a cousu à la main, une série de courtepointes; chacune étant spécialement conçue pour un animal ayant été secouru. Elle les offrit ensuite aux animaux pour la durée de leur séjour auprès des humains. L’artiste cherchait à déterminer si ce geste d’amour que représente la confection d’une doudou à la main pouvait être perçu par des animaux sauvages. Ratons-laveurs, mouffettes, faons, coyotes et bien d’autres animaux reçurent ainsi une couverture confectionnée par l’artiste. Elle observa et documenta leur réaction immédiate et celle qui suivit au fil des semaines et des mois, jusqu’au moment où les animaux furent remis en liberté. Les courtepointes lui furent alors retournées.

Fleshold, se compose d’une part de ces couvertures utilisées et endommagées, vestiges sculpturaux de chacun de ces animaux sauvages invalides, mais également de deux vidéos, une présentant l’artiste au moment de la fabrication des courtepointes et l’autre  montrant les réactions des animaux sauvages lors du don de l’artiste. Fleshold, met en évidence le contraste entre l’aspect traumatisant que peut représenter l’expérience de confinement dans un refuge pour des animaux sauvages et la volonté des humains de les soigner et de les nourrir avec compassion.

D’Arcy Wilson est une artiste multidisciplinaire établie à Halifax qui travaille principalement avec la performance. Fleshold s’insère dans un vaste corpus de projets à travers lesquels l’artiste explore ce lien existant entre les humains et les animaux sauvages, abordant les thèmes de la vulnérabilité, de l’absence et de l’isolement. Chaque projet déplore son incapacité à connecter avec la faune sauvage et à s’intégrer dans la nature.

 

 

 



De Fleshold au Code civil du Québec. Discussion sur les rapports des humains aux autres animaux.


le 20 février de 6 à 8pm | La Centrale



entrée libre et gratuite

En janvier dernier, un groupe de militantes et d'universitaires lançait le manifeste « Les animaux ne sont pas des choses » visant à faire évoluer le Code civil du Québec pour qu’on accorde aux animaux un statut distinct de celui des biens meubles. Ce manifeste a recueilli près de 30 000 signatures en deux semaines.
Mais si les animaux ne sont pas des choses, que sont-ils et comment aborder nos devoirs à leur endroit ?
Nos obligations sont-elles les mêmes envers les animaux sauvages et les domestiques (utilisés pour la compagnie ou la boucherie)?
Devrions-nous reconnaître aux animaux un statut intermédiaire entre les choses et les personnes ou bien reconnaître les individus sensibles comme des personnes au niveau juridique en leur accordant les droits moraux et légaux les plus fondamentaux?
Au-delà de nos obligations de ne pas leur faire de mal sans nécessité, avons-nous des devoirs de venir en aide aux animaux? Devrions-nous soigner et offrir un refuge aux animaux sauvages blessés? Qu'en est-il des animaux qui ne peuvent être réhabilités? Devons-nous les abandonner à leur sort, les tuer ou créer des sanctuaires pour leur permettre de poursuivre une vie différente?
Deux instigatrices de ce manifestes seront accompagnées de deux chercheures en éthique animale pour une discussion autour des relations complexes et ambiguës que nous entretenons avec les animaux.

discussion animées avec :
- Christiane Bailey, étudiante au doctorat en philosophie
- Élise Desaulniers, co-instigatrice du manifeste "Les animaux ne sont pas des choses", blogueuse et auteure de Je mange avec ma tête et Vache à lait.
-Sophie Gaillard, co-instigatrice du manifeste "Les animaux ne sont pas des choses" et avocate à la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Montréal.
- Valéry Giroux, Docteure en philosophie et coordonatrice du Centre de recherche en éthique de l'Université de Montreal.

La Centrale remercie les intervenantes pour leur généreuse contribution.

renseignements :
galerie@lacentrale.org | www.lacentrale.org
http://lesanimauxnesontpasdeschoses.ca/signatures/

Cliquez pour voir le travail de l'artiste
Fleshold
Fleshold
Fleshold
Fleshold
Fleshold
Fleshold
Fleshold
Fleshold
Fleshold
Fleshold
Fleshold