Du 19 novembre 2010 au 19 décembre 2010

FEMMES DE L'ARCTIQUE

Stéphanie Chabot

Événement multidisciplinaire-Artistes du Nunavik

LEAH NUVALINGA QUMALUK, puvirnituq
MAGGIE S. KIATAINAQ, kangiqsujuaq
LAINA NULUKIE, inukjuak
JENNIFER LAPAGE, kuujjuaq
JESSIE KONEAK JONES, kuujjuak

Exposition "Encerclé" 19 novembre au 19 décembre 2010  
Vernissage  vendredi 19 novembre, 19h avec 
Performances lors du vernissage 19h30 avec Taqralik Partridge et invitées 
Rencontre avec les artistes samedi 20 novembre 15h. Conversation animée par Louis Gagnon et Taqralik Partridge avec Maggie S. Kiatainaq, Jessie Koneak Jones, Jennifer Lapage et Laina Nulukie
Soirée Powerhouse projections jeudi 16 décembre 2010, 19h. Commissarié par Marie-Hélène Cousineau 

4296 Boulevard St-Laurent
Montréal, Québec H2W 1Z3

 

C’est avec grand plaisir que La Centrale Galerie Powerhouse inaugure Femmes de l’Arctique, une série d’expositions et d’événements multidisciplinaires dans laquelle sera présenté le travail d’artistes inuites du Nunavik et du Nunavut. La série, qui s’étale sur une période de trois ans, comprend des expositions en galerie accompagnées de soirées de performances et de projections, ainsi que des rencontres avec les artistes. Elle vise à diffuser le travail de femmes artistes dont la sensibilité particulière se cristallise dans des œuvres remarquables à travers différents médiums de production artistique.

La Centrale Galerie Powerhouse est heureuse de contribuer à la visibilité de ces artistes, qui par une approche singulière et une culture communautaire, travaillent hors des courants dominants en art, ce qui remet en cause certains préceptes de l’art contemporain et de l’héritage moderniste tel que l’individualisme ou encore la séparation de l’art et de l’artisanat. Faisant contraste au contexte d’exposition soit commercial ou muséal où nous avons l’habitude de voir l’art inuit, Femmes de l’Arctique fait état du large spectre d’approches et de propos soulevés par ces artistes. La motivation première derrière cette série d’expositions est de présenter une production artistique forte et pertinente, tant au niveau formel qu’au niveau des sujets abordés, pour le grand public et pour la communauté artistique locale.

La première édition de cette série, présentée en collaboration avec l’Institut culturel Avataq et commissariée par Noémi McComber, aura lieu du 19 novembre au 19 décembre 2010 et comprend une exposition des œuvres sur papier de cinq artistes du Nunavik : Leah Nuvalinga Qumaluk, Maggie S. Kiatainaq, Jessie Koneak Jones, Jennifer Lapage et Laina Nulukie. Une soirée de performances aura lieu lors du vernissage, le 19 novembre, avec Taqralik Partridge et ses invités. Le 16 décembre, Marie-Hélène Cousineau d’Arnait Video Productions présentera une soirée de projections, avec entre autres les films et vidéos de Elisapie Isaac, Alethea-Ann Aggiuq Arnaquq-Barilet Mary Kunuk

 

ENCERCLÉ

Leah Nuvalinga Qumaluk

Maggie S. Kiatainaq

Jessie Koneak Jones

Jennifer Lapage

Laina Nulukie

 

Exposition du 19 novembre au 19 décembre 2010

Vernissage le 19 novembre à 19h

Performances lors du vernissage, 19h30
avec Taqralik Partridge et ses invitées

Soirée Powerhouse projections jeudi 16 décembre, 19h

 

S’étalant sur plus de quatre décennies, les œuvres présentées dans cette exposition font état d’une production riche, diversifiée et porteuse, abordant des thèmes reliés à la sphère féminine tels que la maternité, la domesticité, la confection de vêtements, mais explorant aussi le domaine du rêve, la spiritualité et les rituels propres à la culture inuite. Entre la tradition, la modernité et les réalités actuelles, les artistes naviguent à travers les espaces intérieurs et extérieurs, elles captent et tracent le monde dans lequel elles vivent et scrutent la mémoire d’un passé encore vif.

En résonance avec le nouveau mandat de La Centrale, cette exposition fait le lien entre différentes générations de femmes artistes nunavimmiuts, dont le travail est largement sous-représenté dans les institutions culturelles et dans le milieu de l’art contemporain au Québec. L’exposition regroupe en effet les œuvres de trois générations d’artistes, à travers les médiums du dessin et de l’estampe.

 

Ces médiums graphiques ont une longue tradition d’existence dans les communautés nordiques et sont particulièrement prisés par les femmes inuites. Les œuvres regroupées dans l’exposition sont empreintes d’une expérience commune, explorant la vie quotidienne au Nord; elles font état d’un sens de l’observation accru et d’une sensibilité singulière.

Laina Nulukie, qui effectue présentement une résidence de recherche et de création à Montréal, rendue possible grâce au Fonds du Nunavik pour les arts et les lettres en partenariat avec le CALQ, sera présente en galerie pendant la première semaine de l’exposition. Elle y développera une nouvelle série d’œuvres en lien avec la thématique de l’exposition.

Une rencontre avec les artistes aura lieu samedi le 20 novembre à 15h, en présence de Maggie S. Kiatainaq, Jessie Koneak Jones, Jennifer Lapageet Laina Nulukie, en conversation avec l’artiste de performance Taqralik Partridge et de Louis Gagnon de l’Institut culturel Avataq.

 

La Centrale Galerie Powerhouse remercie

l’Institut culturel Avataq

First Air 

pour leur précieux soutien.