Du 23 septembre 2021 au 28 octobre 2021

Création d'un monde éthéré

Esther Calixte-Béa, Commissaire: Cécilia Bracmort

Vernissage :  jeudi 23 septembre de 17h30 à 20h 

Discussion entre Esther Calixte-Béa et Cécilia Bracmort : vendredi 24 septembre à 18h 

RÉSERVATION

La Centrale galerie Powerhouse est fière de présenter l’exposition Création d'un monde éthéré de l’artiste Esther Calixte-Béa, commissariée par Cécilia Bracmort, du 23 septembre au 28 octobre 2021.

L’exposition se déroule à la galerie, au 4296 boulevard Saint-Laurent. Il est possible de réserver une plage horaire d’une heure ici ou de se présenter directement à La Centrale aux heures d’ouverture pour visiter l’exposition. Pour les visites de groupe, vous pouvez directement écrire à communication@lacentrale.org.

Le vernissage* de l’exposition se déroulera le jeudi 23 septembre de 17h30 à 20h à La Centrale en présence de l’artiste et de la commissaire.

Une discussion* entre Esther Calixte-Béa et Cécilia Bracmort prendra place à La Centrale le vendredi 24 septembre à 18h. Une captation de la discussion sera ensuite disponible sur le site de La Centrale. Pour assister à la discussion à la galerie, la réservation est obligatoire, pour vous inscrire cliquez ici ou écrivez à communication@lacentrale.org.

Création d'un monde éthéré est une exposition solo présentant le travail de l’artiste émergente Esther Calixte-Béa et commissariée par Cécilia Bracmort. Réalisée sous un angle mi-mythologique et mi-autobiographique, l’exposition Création d'un monde éthéré présente l’univers fantastique de l’artiste, rempli de couleurs vibrantes, de paysages magiques, habité par de merveilleux personnages féminins noirs. La notion de représentation est le point central du travail de Calixte-Béa, car elle remet en question les normes de beauté occidentale et de sa violence héritée de siècles de colonialisme et de patriarcat.
Dans sa pratique qui intègre aussi bien la pratique ancestrale de la peinture que celle des égoportraits dans les médias sociaux, Calixte-Béa réalise des œuvres qui parlent de ses expériences personnelles, de sa quête identitaire et de l’acceptation de soi. Pour cette première exposition solo, la commissaire Cécilia Bracmort a voulu que le lieu d'exposition soit le parfait écrin pour les œuvres de l’artiste réalisées entre 2019 et 2021. Ainsi, l’espace de La Centrale se transformera en un jardin, où les personnages, les réflexions personnelles et les mythologies de Calixte-Béa pourront s’exprimer pleinement. L’exposition Création d'un monde éthéré présente le cheminement intérieur d’une jeune femme de son époque vers l’acceptation de son corps; libérée du sentiment de honte et des messages subliminaux imposés par la société de l’image et de la consommation.
Cécilia Bracmort

Esther Calixte-Béa est une artiste multidisciplinaire, née à Longueuil, d'origine haïtienne et ivoirienne. Aussi connue sous le nom ‘Queen Esie’. Son travail aborde des sujets tels que l'identité, l'individualité et la vulnérabilité sous diverses formes et souvent inspirés par sa vie personnelle et sa culture. Par son travail, elle confronte les normes de beauté eurocentriques en abordant le tabou de la pilosité corporelle féminine et la glorifie sur les corps de ses personnages féminins noirs imaginaires.
Ses œuvres présentent un univers plein de couleurs vibrantes, un espace sécuritaire (safe space) où chacun peut être lui-même sans aucune gêne.
Pour en savoir plus : www.divinepiphany.com/esther-calixte-bea

Cécilia Bracmort est une artiste et commissaire franco-canadienne vivant à Montréal. Son héritage caribéen (de la Martinique et de la Guadeloupe) influence ses pratiques artistiques et curatoriales, qui sont axées sur les notions d'identité individuelle ou collective, de mémoire et d'histoire. Curieuse et pleine d'idées, ses projets sont faits pour connecter des mondes, des milieux et des concepts qui ne se mélangent pas habituellement. Grâce à sa vision multifocale liée à ses différentes "couches identitaires”, Cécilia Bracmort veut créer des ponts entre des thèmes auxquels elle se sent connectée, tels que le sport, l'écologie, les traumatismes et la mythologie. Par son travail, elle veut encourager les gens à sortir des sentiers battus et les inviter à voir le monde sous des jours nouveaux.
Pour en savoir plus : www.ceciliabracmort.com

Ce projet a reçu une subvention du Conseil des arts du Canada et bénéficie du soutien de Home Depot.

*La Centrale s’assure d’être un endroit sécuritaire selon les règles sanitaires en vigueur

Image : Esther Calixte-Bea, Birth of a Tribe (2021). Acrylique sur bois | Acrylic on wood.