septembre 2020

Du 24 septembre 2020 au 09 octobre 2020

Programmation Laboratoire

Commissariée par le comité en quête d’équité

juillet 2020

Du 31 juillet 2020 au 06 septembre 2020

Running with the Argonauts

Clara Painchaud

Le 22 juillet 2020

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE D’ÉTÉ

mai 2020

Le 01 mai 2020

Mushroom Erotics

mars 2020

Du 30 mars 2020 au 01 septembre 2020

Retour sur les expositions de La Centrale

février 2020

Le 29 février 2020

Brunch communautaire avec l'artiste Tara Lynn MacDougall

Du 25 février 2020 au 30 mars 2020

APPEL DES DOSSIERS (PROLONGÉ)

Exposition des membres

Du 14 février 2020 au 20 mars 2020

It's Worth Repeating (So I Did)

Tara Lynn MacDougall

Le 08 février 2020

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE : PARLONS D'ÉQUITÉ!

décembre 2019

Du 20 décembre 2019 au 24 janvier 2020

The Dollhouse at the End of the World

Incubator for Phantom Pregnancies

novembre 2019

Du 02 novembre 2019 au 08 décembre 2019

Montréal ~ Habana : Rencontres en art actuel / Encuentros de arte contemporáneo

Phase 2 : À qui de droit— MONTRÉAL à CUBA

Commissarié par Solveig Font
Artistes :
Maria Ezcurra
Victoria Stanton
Helena Martin Franco

Du 01 novembre 2019 au 06 décembre 2019

(body of work)

Karin Jones

septembre 2019

Du 25 septembre 2019 au 28 septembre 2019

VIVA! ART ACTION 2019

Maria Evelia Marmolejo (Colombie) et Rosamond S. King (États-Unis)

Du 12 septembre 2019 au 17 octobre 2019

Tension

Maria Ezcurra

Du 02 septembre 2019 au 06 septembre 2019

/À travers le corps/Avec le corps/

Résidence en performance avec Bojana Videkanic, Claudia Bernal et les étudiant.e.s de l'univeristé de Waterloo

Programmation Laboratoire

Running with the Argonauts

Vitrine d'été du 31 juillet au 6 septembre 2020

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE D’ÉTÉ

AGE: Mercredi 22 juillet 2020, de 18h à 19h30

Mushroom Erotics

Un événement en ligne de présentations académiques et de performances

Retour sur les expositions de La Centrale

Brunch communautaire avec l'artiste Tara Lynn MacDougall

RDV: Samedi 29 février 2020, 13h-15h

APPEL DES DOSSIERS (PROLONGÉ)

Date de tombée prolongée jusqu'au lundi 30 mars 2020, inclusivement

It's Worth Repeating (So I Did)

Vernissage: Vendredi 14 février 2020, 18h-20h

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE : PARLONS D'ÉQUITÉ!

A.G: Samedi 8 février 2020, 14h-17h

The Dollhouse at the End of the World

Vitrine d'hiver 20 décembre 2019 au 24 janvier 2020 Vernissage le 20 décembre de 17h à 19h

Phase 2 : À qui de droit— MONTRÉAL à CUBA

Exposition du 2 novembre au 8 décembre 2019
Vernissage : 2 novembre 2019
Discussion avec les artistes montréalais.e.s : 5 novembre 2019

(body of work)

(body of work) est une série de huit objets de décoration et de contrainte montés sur des panneaux en bois noirci. Les colliers font référence à l’identité diasporique africaine, ayant un lien avec l’assujettissement des pièces africaines dans les Amériques. Les matériaux utilisés dans l’œuvre (entre autres, maïs séché, cuir usé, fer rouillé et cheveux) ont été choisis pour évoquer les sensations de cette période sombre, représentée dans d’innombrables films et livres.

VIVA! ART ACTION 2019

Festival de performance du 25 septembre au 28 septembre 2019

Performance à Maria Evelia Marmolejo : 26 septembre à 20h
Performance à Rosamond King : 28 septembre à 15h

Tension

Tension est une installation organique et textile composée de bas collants, qui connecte de manière physique et conceptuelle le corps à l’espace qu’il (in)occupe. Cette œuvre incarne les formations sociales et les relations culturelles qui sont tendues (mais toujours multidimensionnelles et puissantes) et présentes dans la construction de l’identité et de l’espace. Elle offre des récits textiles portés et structurés par les souvenirs, les expériences et les lieux qui nous façonnent, en reconsidérant la relation tendue de nos corps à la terre, les frontières et les limites.

/À travers le corps/Avec le corps/

« La visibilité est un piège qui amène à la surveillance et à la loi ; elle provoque le voyeurisme, le fétichisme, l’appétit colonialiste/impérial de posséder. Elle ne perd pas pour autant son attrait politique ». (Peggy Phelan, Unmarked, 6)