Du 18 mai 2007 au 10 juin 2007

ORIENTITÉ

ADEL GOUILLON
NATHALIE LEMOINE
JANES JIN KAISEN

Exposition vendredi 18 mai au dimanche 10 juin 2007
Vernissage vendredi 18 mai, 19h
Atelier 24hres dimanche 20 mai, midi
Projection Adoptité et table ronde samedi 26 mai, 5h à 8h
 

Présenté à La Centrale du 18 mai au 10 juin 2007, le projet Orientité-Montréal est une première sur le continent américain. À l’heure où le taux d’adoption des enfants coréens diminue, des milliers de « petites Chinoises » continuent d’être accueillies en adoption par des familles québécoises.

En Corée, le mois de mai est dédié à la famille (5 mai : journée des enfants, 11 mai : journée de l'adoption). À Montréal, on y célèbre l'héritage culturel asiatique. Le paradoxe se trouvant à la base de l’exposition Orientité, est que les artistes européennes Adel Gouillon, Jane Jin Kaisen et Nathalie Lemoine sont (d’apparence) asiatiques, même si elles n'ont pas grandi dans cette dite culture. Maintenant adultes, elles tentent par l’art de se réapproprier et de se recomposer une identité qui fût jadis effacée, blanchie.

Considérant que leur héritage culturel est évasif, voire inexistant, c’est alors la créativité personnelle qui prend le relai dans la définition d’un bagage identitaire culturel en constante évolution.

Orientité est composé de trois volets :

Premièrement, un travail collaboratif entre les trois artistes sera exposé ; des photos adultes de chacune d’elles dans lesquelles nous retrouvons leurs numéros d'adoption, les ambassades impliquées et les agences adoptives respectives. En parallèle, d’autres photos personnelles de chaque artiste, prises à Montréal, seront aussi présentées.

Ensuite, le dimanche 20 mai 2007 à partir de midi, des artistes locaux seront invités à participer à un projet de « 24 heures » dans la galerie.

Finalement, un programme intitulé "Adoptité", composé d’une sélection de films réalisés par les artistes et par d'autres réalisatrices, sera projeté samedi le 26 mai 2007. Suivra une table ronde au cours de laquelle sera abordé les thèmes de réalisation, d’identité et d’adoption perçues du point de vue européen (le continent ayant connu un boom d’adoptions durant les années 70, 80 et 90). Cette discussion visera à sensibiliser le public québécois face à ce phénomène récemment médiatisé.

De plus, un petit salon de projection dans lequel le public pourra visionner des œuvres de réalisatrices coréennes adoptées sera aussi installé.

La diaspora asiatique est connue pour être silencieuse et sectaire. Malgré ceci, tout en ayant perdu une partie de leur héritage culturel d’origine, les Asiatiques adoptés dans des familles occidentales ont gagné en échange une plus grande liberté d’opinion.


Orientité est un projet qui a vu le jour à Kyoto avant de voyager à Hong Kong puis à Grenoble.

Pour les bios et plus d’information : www.myspace.com/orientity

Les artistes aimeraient remercier Danya Seginer, Alexandra Hayette, Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, Star-Kim Project, La Centrale, Frites Alors ! Masson et André-Marie Coudou.

ORIENTITÉ