Du 07 décembre 2007 au 07 décembre 2007

Rappeuses Chic! Girl Rapperz Unite!

Après le rappeur chic, voici les RAPPEUSES chic, yo ! La troisième soirée à La Centrale dédiée à la reconnaissance des sous-représentées de la scène hip hop. Le hip hop c'est dépassé, disent-ils. Vrai vrai pour les garçons, peut-être... mais pour les dames, la fête vient tout juste de commencer ! Un bourgeonnement étrange et merveilleux est en train de se produire, et les fruits de Montréal ont des cuisses et des hanches. Il est grand temps de reconnaître ce qui se passe... Vendredi 7 décembre, venez assister au dévoilement de 5 rappeuses de la métropole : Giselle Numba One La fillette des Hot Springs fait quelque chose de complètement différent ! Des pédales d'effets, du glockenspiel, de la flûte, du mélodica, des rythmes aléatoires, du kalimba... nomme-le, elle s’en sert ! Voici un nouveau genre de hip hop ésotérique. Elle parle de sorcières dans ses raps et a convaincu ses amis de groupes rock psychotroniques de faire des beats pour elle. Elle a déjà travaillé avec des gens comme SoCalled, Subtitle (Giovanni Marks de L.A.), Machine Drum (NYC) et Gatineau, mais dernièrement elle se transforme en genre de réalisatrice féminista... une QUEENcy Jones, si vous voulez. Ceci sera sa dernière prestation à Montréal avant sa visite à Bruxelles, Berlin et Nuuk au Groenland, où elle ira faire rebondir ses "rhymes" sur les squats et les igloos. Elle sera soutenue musicalement par Gambletron, AKA Lisa Gamble... dont vous apprendrez plus de détails un peu plus bas. www.myspace.com/gisellenumbaone Donzelle Donzelle susurre des malpropretés enrobées de basses toutes aussi sales. Ridicule et prétentieuse, Donzelle vous attend de pied ferme, armée de talons hauts dorés, décolletés plongeants, de métaphores alimentaires douteuses, mais surtout de collaborateurs émérites (Sexyboy, Numéro, Giselle Numba One, Vincent Lévesque of We Are Wolves, World Provider). Épaulée sur scène par ses danseuses "Janet Jackson-esques", elle se donne pour mission de vous faire aller les hanches "like there's no tomorrow". En plus cette demi-portuguaise pratique parfois le luso dans ses raps. Préparez-vous à une bataille !! http://www.myspace.com/dtodaondonzelle Chaï Tout ce que nous savons de Chaï c'est qu'elle est encore au secondaire, qu'elle est tunisienne et que les rappeuses musulmanes sont hot hot hot en ce moment. N'essayez même pas de trouver son myspace, cette fille est bien trop underground. Random Recipe Giselle Numba One a rencontré Frannie et Fabsz un soir, alors que celles-ci rappaient devant une pizzeria à 0.99 $. Elles l'ont mise au défit d'un freestyle, et l'ont battue dans 3 langues différentes. Ces dames n'avaient pas de groupe ou rien, seulement une petite guitare et une Italienne qui « beatboxait ». Elles sont maintenant appuyées par un crew de hiiibie-hoppers, dans lequel on retrouve Danni Manni (CPC Gangbangs) à la batterie, Lisa Gamble (Gambletron) au mini-korg (bASSe sub-TRONIC !) et Giselle Numba One comme réalisatrice, joueuse de glock, super nerd d’ordinateur. Elles se considèrent comme un mélange de Janis & Billie « rhymant » sur un beat de Thievery Corporation, un rap de Mala Rodriguez « ghettoïsant » une compilation de chansons de Noël populaires mariachi, Violetta Parra chantant avec Koxmoz sur un beat de Ludacris, le côté calme de CocoRosie rencontrant Danger Doom, Wax Tailor qui dit « allelluuuiaaa » ! Ces filles sont des vraies de vraies, alors ne manquez pas leur première prestation avec leur groupe complet ! Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas averti. http://www.myspace.com/randomrecipe Gambletron Souvent considérés comme du « noise » expérimental, ses sons cisaillés lo-fi sont issus du punk rock, menés par l’acoustique et les générateurs analogues, les choses que l’on lance, l’accumulation de couches bordéliques, toutes directions permises, des bandes de sons en boucles, des bols à mélanger, le métal courbé, les échantillons sonores, des rythmes de drums, des émetteurs de bruits électroniques et microphones pourris faits maison, des mauvais amplis… Parfois des collaborateurs, parfois des rappeurs, parfois des drones, parfois des chansons. Ça dépend vraiment du spectacle, du pays et de ce qui a, ou a pas, brisé pendant le trajet. Vous pourriez connaître Lisa Gamble pour son travail avec Thundrah, Anabelle Chvostek, Carla Bozulich, Jordi Rosen, Molasses, the Degenerators, A Silver Mount Zion, Lake of Stew, Tricky Woo, Radio Canada et Queen Size Shag. Elle ne peut se rappeler du huitième des gens avec qui elle a partagé la scène. Pour cette soirée, Gambletron sèmera le trouble avec du « circuit bending » pour Giselle Numba One et Random Recipe! Quelle supa woman! http://www.myspace.com/gambletron De plus, il y aura des (break)danseuses et comme djs seront présentes Lynne T. des fantasmagoriques Lesbians on Ecstasy, le super nouveau duo hype montréalais M&MC, ainsi que la seule et unique Jas Nasty d’Ottawa, si nous pouvons la convaincre de faire du pouce jusqu’à Montréal. En plus, tous les profits de cette affaire iront à La Centrale, centre d’artiste féministe, yo ! Il y aura donc des demoiselles plein la place, dans votre face, en train d’enseigner aux garçons c’est quoi l’essence du hiphop. L’amour, la paix, la fête et des chaînes en or cheap.
Rappeuses Chic! Girl Rapperz Unite!