DÉCLARATION ET ENGAGEMENTS ANTI-RACISTES ET ANTI-OPPRESSIFS DE LA CENTRALE

Le racisme systémique est présent à tous les niveaux de notre société et, en tant qu'institution culturelle, La Centrale en est aussi responsable.

En 2018, une crise, engendrée par du racisme, des oppressions, des discriminations et des dynamiques de pouvoir, a ébranlé la communauté de La Centrale. Cette crise a enclenché une prise de conscience sur la gravité, la complexité et la profondeur que le racisme systémique et la culture de la suprématie blanche ont au sein de notre organisation.

Depuis, en collaboration avec le comité en quête d'équité , des actions ont été posées pour prévenir de telles situations et des outils ont été développés afin d’en assurer la prise en charge. Cependant, nous sommes conscient.e.s que cela n’est pas suffisant et que le travail qu’il reste à faire pour que La Centrale soit un espace inclusif et plus sécuritaire doit se faire de manière assidue et continue.

En tant qu'organisation non hiérarchique, nous travaillons dans une structure où toutes les personnes impliquées de près ou de loin à La Centrale doivent se sentir respectées et entendues équitablement. Pour ce faire, nous nous engageons à écouter les différentes réalités à l’intérieur de notre communauté, spécifiquement celles qui sont traditionnellement sous-représentées. Nous devons réfléchir et questionner continuellement nos propres pratiques et notre mandat dans une perspective autocritique. Nous nous engageons à nous former et à nous éduquer afin que le centre incarne pleinement son mandat et ses valeurs antiracistes, antioppressives et décoloniales dans sa structure, ses pratiques organisationnelles et sa programmation.

La Centrale tient à souligner le travail que les personnes Autochtones, Noires, racisées, 2SLGBTQQIPAA+, en situation d’handicap et neurodivergentes ont apporté à la communauté artistique de Montréal et à La Centrale, en particulier. Ce travail a grandement soutenu et fait évoluer le centre depuis de nombreuses années. Nous reconnaissons que nous devons faire un meilleur travail pour supporter, élever et amplifier ces voix. Nous remercions les autres organisations qui agissent en ce sens et qui aident le milieu à approfondir ses réflexions autour de l’inclusivité et de l’oppression; notamment Le Centre des organismes communautaires (COCo) et articule pour leur lettre ouverte aux centres d'artistes autogérés au Québec: Aller au-delà des déclarations de solidarité.

L’équipe de la Centrale développe un plan d’action pour être à la hauteur de ses engagements et de son mandat intersectionnel, non seulement au niveau de sa programmation, mais aussi dans sa structure organisationnelle. Dans un souci de transparence et d’imputabilité, La Centrale a créé un graphique qui décrit les actions passées, présentes et futures qui ont été prises et seront prises par l'organisation pour y parvenir.

Lien vers le graphique