Du 01 avril 2011 au 02 avril 2011

Live / Afterlives

14 artistes interdisciplinaires explorent les notions de performance et ses documents

commissaire LISA VINEBAUM, montreal
CARISSA CARMAN, JACYNTHE CARRIER, RENÉE CASTONGUAY, JENNIFER CHERNIACK, MARIE-CHANTALE DESROSIERS, JENNA DAWN, AMANDA FAUTEUX, GYORGYI GALIK, ERIN GEE, SHEENA HOSZKO, BRONWEN MOEN, MELANIE PERREAULT, VICKY SABOURIN, ANNIE TSE, montreal

Exposition 1er au 2 avril, 2011
Performances et vernissage vendredi 1er avril, 19h à 22h
Heures d'ouverture vendredi 12h à 22h, samedi, 12h à 17h

Une exposition de performances, vidéo-performance et installations en collaboration avec le séminaire Live / Afterlives de la Maîtrise en arts visuels à Concordia. 
 

Dans le contexte actuel des pratiques performatives, Live / Afterlives présente une série de performances, documents et œuvres de longue durée qui explorent différentes notions fondamentales telles que la temporalité, la présence vs l’absence, la durée et la participation. Les artistes participantes s'impliquent activement dans leur pratique, s’interrogeant sur les notions actuelles de performance et celle de l’art contemporain en général. Elles mettent en perspective les concepts de site, la notion élargie du spectateur (ainsi qu'à son interaction et à sa participation), les questions d’éthique, d’authenticité, d’esthétiques relationnelles, ainsi que les pratiques ancrées dans la communauté, l’intersubjectivité et dans la création de communautés à travers des échanges et des interactions performatives.

Depuis son origine, la performance s’inscrit dans la durée: elle remonte au théâtre grec antique, en passant par des méthodes anthropologiques et ethnographiques, jusqu’aux bouleversements politiques du 20e et maintenant, au 21e siècle, à travers les mouvements et le développement de l'art contemporain. Les récits de performances s’inscrivent dans la durée et résistent à l’écoulement du temps à travers les documents de performances, les textes de théoriciens, les textes d’artistes, les «scripts» de performances et l’accumulation de souvenirs personnels.

Alors que certains théoriciens de la performance ont plaidé en faveur de la primauté de l’action live, aujourd’hui, la documentation, de même que la médiatisation, sont devenues une composante intégrale de la performance, donnant lieu à des expositions, des collections et des archives, des reconstitutions, et une pléthore de formes dans lesquelles les spectateurs peuvent faire l’expérience des performances a posteriori. La performance est un acte de plus en plus social, peut-être en réponse à la mondialisation et à la prolifération des dispositifs technologiques qui interviennent et médiatisent la réalité de ces rencontres et interactions.

Les quatorze artistes de Live / Afterlivesexplorent entre autres ces développements à travers une série de performances prenant leurs origines au sein de l’action live, mais qui sont ici transcendées par différentes manifestations telles que l’installation, le dispositif, la vidéo, la photographie, la participation et la durée, soulignant ainsi les multiples approches innovatrices de la performance et de ses documents.


crédit photographique : 
Vicky Sabourin, The Storm