Du 02 novembre 2019 au 08 décembre 2019

Phase 2 : À qui de droit— MONTRÉAL à CUBA

Montréal ~ Habana : Rencontres en art actuel / Encuentros de arte contemporáneo

Commissarié par Solveig Font
Artistes :
Maria Ezcurra
Victoria Stanton
Helena Martin Franco

Exposition du 2 novembre au 8 décembre 2019
Vernissage : 2 novembre 2019
Discussion avec les artistes montréalais.e.s : 5 novembre 2019

Montréal ~ Habana : Rencontres en art actuel / Encuentros de arte contemporáneo est un projet d’échange visant la diffusion, la production et les dialogues entre artistes et travailleurs culturels cubains et montréalais. L’édition montréalaise s’est déroulée en mai 2019 et lance maintenant son édition à La Havane du 31 octobre au 8 décembre 2019. Cet évènement d’art actuel regroupe plusieurs expositions, résidences d’artistes, projections vidéo, journées de discussions thématiques, activités de réseautage, présentations d’artistes participant.es et moments festifs de rencontres. Montréal ~ Habana est porté par huit centres d’artistes montréalais et six partenaires Havanais qui se sont associés pour concevoir et développer un projet d'envergure ayant comme but d'approfondir les relations avec Cuba et de faire dialoguer les pratiques artistiques de ces deux pays.

Partenaires à Montréal: Centre CLARK, DARE-DARE, Galerie B-312, Groupe Intervention Vidéo (GIV), Galerie La Centrale Powerhouse, OBORO, Perte de signal, Vidéographe
Partenaires à La Havane: Centro de Desarrollo de las Artes Visuales, Artista X Artista, Avecez Art Space, Galería Continua, Fábrica De Arte Cubano (F.A.C), Galería El Apartamento, Cristina Figueroa

Dans le cadre de Montréal ~ Habana : Rencontres en art actuel / Encuentros de arte contemporáneo, La Centrale galerie Powerhouse et Sometimes Artspaces sont fière de présenter l’exposition À qui de droit, commissiarié par Solveig Font, pour la deuxième phase du projet d’échange. Cette exposition est présentée au Sometimes Artspaces, un espace d’art actuel alternative à la Havane. À qui de droit présente les œuvres de Maria Ezcurra, Victoria Stanton et Helena Martin Franco mettant en lien la réalité des femmes, le quotidien et l’abstraction.

Maria Ezcurra, Victoria Stanton et Helena Martin Franco participent aussi à l’exposition collective: Montréal ~ Habana : Rencontres en art actuel / Encuentros de arte contemporáneo au Centro de Desarrollo de las Artes Visuales sous la direction de Lillebit Fadraga, Christina Figueroa Vives et Gretel Medina. Trois expositions se déployant sur trois étages qui rassemblent les œuvres des artistes montréalais.e.s invités par les centres d’artistes de Montréal : Adam Basanta et René, Lavaillante (la galerie B-312), Carl Trahan (le Centre Clark), Estela Lopez Solis (DARE DARE).

Maria Ezcurra est une artiste et une éducatrice argentino-mexicano-canadienne. Lauréate duPrix de la Diversité en Arts Visuels du Conseil des Arts de Montréal 2019, María a participé à des expositions dans divers espaces tels que le Musée d'Art Moderne de Mexico, la Galerie Carl Freedman au Royaume-Uni, la Nuit Blanche à Toronto, le Musée des Beaux-Arts de Montréal et la Galerie La Centrale. Elle a enseigné l’art dans diverses universités et organisations au Mexique et au Canada au cours des 20 dernières années. Après avoir obtenu un doctorat en éducation artistique à l'université Concordia, elle a travaillé comme artiste en résidence à la faculté d'éducation de l'université McGill, où elle enseigne actuellement. Maria est animatrice artistique à McGill Art Hive et dans d'autres groupes communautaires. Sa recherche et son processus de production artistique se concentrent sur les pratiques participatives et inclusives ; l'habillement et la construction sociale du genre ; la migration, l'identité et l'appartenance.

Victoria Stanton. Considérée comme une pionnière des pratiques transactionnelles au Québec, la transdisciplinarité de la pratique de Victoria Stanton - en tant qu’artiste, chercheuse, commissaire, éducatrice - place le dialogue au centre de ses œuvres performatives. Elle est co-auteure de deux ouvrages (Impure, Reinventing the Word, conundrum press, 2001, avec Vincent Tinguely; et The 7th Sense / Le 7e sens, SAGAMIE édition d'art, 2017, avec le collectif TouVA), et a présenté des performances, actions infiltrantes / relationnelles, expositions et vidéos, au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Australie, au Japon, au Mexique et à Cuba. En 2018, Stanton a été récipiendaire du PRIX POWERHOUSE et, en 2020, elle entamera un doctorat en recherche-création dans le cadre du programme Art Education à l'Université Concordia.

Helena Martin Franco. née à Cartagena, en Colombie, vit et travaille à Montréal depuis 1998. Titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, elle s’implique activement dans le réseau des centres d’artistes autogérés à Montréal. Elle fait partie de plusieurs collectifs de diffusion d’arts visuels, dont un au Québec: L'Araignée, collectif de diffusion d'art actuel, Dans une perspective de genre, elle établit des liens entre ces collectifs et des organismes culturels afin de favoriser la rencontre et l’échange des pratiques artistiques, notamment entre le Canada et la Colombie. Sa pratique interdisciplinaire explore le métissage des différents procédés artistiques et l’hybridation entre les techniques traditionnelles et les nouvelles technologies. À partir d’autofictions, elle dévoile la perméabilité des frontières des identités culturelles, nationales, du genre à travers la mise en dialogue de l'action, de l'image, du texte. Il a été présenté en République dominicaine, en Lituanie, en Espagne, en Nouvelle-Zélande, en Colombie, aux États-Unis, en Argentine, en Bosnie-Herzégovine, en Iran, à Cuba et au Canada.