Du 01 mai 2003 au 30 juin 2003

Projections

MARIE-SUZANNE DÉSILETS, Montréal

Exposition Mai - Juin 2003

 

Hors les murs et Salle de projet

J’organise des micro-événements qui s’infiltrent dans les activités de tous les jours et par lesquels j’entre en relation avec des inconnus. Il s’agit souvent de moyens de communication subtils et insolites qui nous engagent dans une aventure imprévue. Je tente de créer des liens pour comprendre leurs forces et leurs lacunes, pour nous ancrer dans une réalité partagée, pour «qu’à partir de quelque chose qui est extérieur à moi, puisse s’opérer une reconnaissance de soi-moi… on se reconnaît en autrui, à partir d’autrui » (Maffesoli, 1988). Je m’intéresse aux différents types d’échanges que nous entretenons ou pouvons développer.
Je nous lançe des défis, je nous mets à l’épreuve, pour faire apparaître nos valeurs, nos désirs, nos inhibitions, nos ouvertures et nos limites.

Projections ‘je suis une machine’ s’inscrit dans cette recherche sur les relations humaines en situation
inusitée.
Le dispositif prend ici la forme d’un guichet automatique mobile. S’installant ici et là dans l’espace public du centre ville de Montréal, cette machine sonde les passants. Dissimulée à l’intérieur du guichet, je deviens le moteur de l’interactivité et je joue à l’agente de statistiques. Je piège par mon simulacre (est-ce une vraie machine ?) et par mes questions (est-ce un vrai sondage?).
J’enregistre les réponses en cachette et manipule les données. Ainsi, je questionne les relations que nous entretenons avec les machines, autant que la crédibilité des données statistiques.

Biographie
Marie-Suzanne Désilets explore différents modes d’échanges et s’intéresse plus particulièrement aux notions de présence, de proximité et de distance dans l’espace de la ville. Son travail a été présenté à San Francisco, à la galerie New Langton Arts (2002) et dans plusieurs villes aux Québec, notamment à Montréal, pour les projets Rapport d’enquête et 100 idées en l’air (galerie Dare-Dare, 1998 et 2000). Depuis 2001, elle collabore avec l’artiste Jean-François Prost pour la réalisation de projets urbains, dont un réalisé dans le cadre de La Demeure (galerie Optica, 2002). Désilets possède une double formation en design et en art et détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal.

Projections