Du 21 mars 2018 au 21 mars 2018

Straight Jacket, Curly Hair; une perspective féministe non alignée en art contemporain

Jessica Sofia Mitrani

Soirée projection/Discussion mercredi le 21 mars, 19h

Le Programme ICI de conférences (Intervenants culturels internationaux) de l'UQAM est heureux d'accueillir Jessica Sofia Mitrani, en conversation avec Helena Martin Franco. La conférence aura lieu le mercredi 21 mars 2018, de 12 h 45 à 13 h 45, au local J-7170 situé au 7e étage du Pavillon Judith-Jasmin. Adresse : 405, rue Sainte-Catherine Est (H2L 2C4).
Entrée libre

www.ici.uqam.ca


Suite à la conférence, la projection Straight Jacket Curly Hair ; une perspective féministe non alignée en art contemporain présentant une sélection d’œuvres vidéo de l’artiste, se tiendra à La Centrale galerie Powerhouse le 21 mars 2018 à 19h. Lors de cette soirée, quelques épisodes d'El crucigramista; América Invertida, une série qui explore la culture d'une façon pluridisciplinaire, mettant en doute des idées conventionnelles en renversant des figures emblématiques de l'histoire de l'art, seront présentées.

Ces deux événements constituent le premier volet de VIS-À-VIS/VISIONARIAS: Programmation vidéo de femmes artistes des Caraïbes et du Pacifique colombien. Un deuxième volet sera présenté par le Groupe d’intervention vidéo (GIV) le 11 avril 2018 à 19h, au 4001 rue Berri, local 105.

DESCRIPTION

Artiste et membre active de La Centrale galerie Powerhouse, Helena Martin Franco poursuit activement un dialogue au sein de la Centrale à propos de l’inclusion des artistes issues de l’immigration dans les programmations d’institutions artistiques montréalaises. Afin de parvenir à une compréhension des intentions d’artistes originaires d’autres hémisphères, le premier mécanisme ayant été identifié consiste à donner parole aux artistes. La mise en contexte de leurs situations géopolitique et de leurs cheminements artistiques, parfois hybridés ou habités par des référents culturels mixtes, s’avère indispensable dans la compréhension de leurs approches. En ce moment de révision des politiques sur l’intégration-inclusion dans le milieu culturel, la consolidation d'espaces d’écoute et de dialogue est une des clés pour détourner les stéréotypes qui brouillent notre appréciation des œuvres de ces artistes qui s'ancrent simultanément dans plusieurs perspectives géographiques, politiques et sociales.

C'est dans cette optique que Jessica Sofia Mitrani, artiste ayant immigré à New York en 1999 fut invitée à intervenir dans le cadre du programme ICI. Étant l’une des pionnières de l’art vidéo des Caraïbes colombien, elle est également l’une des premières artistes de cette région à afficher ouvertement ses préoccupations féministes dans ses œuvres et dans sa démarche. Pour sa conférence, elle fera une mise en contexte de ses intentions artistiques, des sujets qu’elle investit, de ses choix esthétiques, de ses stratégies narratives et de son regard sur la scène artistique à partir d’une pratique en art non lissée.

Ce dialogue soutenu par La Centrale est le début de la construction d’outils qui auront pour ambition d’aider à réduire le fossé qui sépare les femmes artistes du nord, du sud et celles qui se trouvent à mi-chemin; celles de la diaspora.

Jessica Mitrani est née en Colombie et vit maintenant à New York. Son travail a été exposé, projeté et diffusé internationalement. En 2012, son œuvre vidéo Headpieces for Peace a gagné le grand Prix au Festival ASVOFF5 au Centre Pompidou (Paris). Son court métrage La Divanee (2013) a été en sélection officielle des festivals d’Oxaca et de Marfa et a été présenté dans une exposition solo à Vienne et inclus dans « Future Feminism » à la galerie Hole à New York. En 2014, Mitrani a reçu une bourse de la Fondation Hermès afin de créer le film immersif et la performance Traveling Lady, présenté par le festival Crossing the Line à New York et au programme New Settings à Paris. L’an dernier, sa collaboration théatrale The Undertaking est parue au Brooklyn Academy of Music dans le cadre du festival New Wave et elle a performé dans l’œuvre Back to School de Ryan McNamara au MoMA PS1. The Screening Room à Miami a présenté Traveling Lady, une exposition solo d’impressions, d’objets et de vidéos. Mitrani est maintenant en écriture et en direction du five-minute cultural shorts pour le réseau ARTE1 du Brésil. En 2017, Traveling Lady sera performée au Soluna International Music and Arts Festival de Dallas.

www.jessicamitranistudio.com

Helena Martin Franco, née à Cartagena, Colombie, vit et travaille à Montréal depuis 1998. Titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, elle s’implique activement dans le réseau des centres d’artistes autogérés à Montréal. Elle fait partie de plusieurs collectifs de diffusion d’arts visuels, dont un au Québec : L'Araignée, collectif de diffusion d'art actuel. En Colombie, elle est artiste fondatrice du collectif La Redhada, réseau de femmes artistes des Caraïbes colombiennes, CAVCA et le collectif enragé Las Meninas Emputás! Dans une perspective féministe, elle établit des liens entre ces collectifs et des organismes culturels afin de favoriser la rencontre et l’échange des pratiques artistiques, notamment entre le Canada et la Colombie.

Sa pratique interdisciplinaire explore le métissage des différents procédés artistiques et l’hybridation entre les techniques traditionnelles et les nouvelles technologies. À partir d’autofictions, elle dévoile la perméabilité des frontières des identités culturelles, nationales, du genre à travers la mise en dialogue de l'action, de l'image, du texte. Son travail a été présenté en République dominicaine, en Lituanie, en Espagne, en Nouvelle-Zélande, en Colombie, aux États-Unis, en Argentine, à Cuba et au Québec.

www.helenamartinfranco.com