Du 07 septembre 2011 au 07 septembre 2011

QUI EST ANA MENDIETA ?

LANCEMENT DE PUBLICATION

CHRISTINE REDFERN, hudson
CARO CARON, montreal

Lancement et projection de
«Selected Filmworks» d'Ana Mendieta
mercredi 7 septembre, 18h à 20h.

Qui, parmi les artistes des années 1970 ci-dessous, a réalisé le plus de films : Robert Smithson, Walter de Maria, Joan Jonas, Nancy Holt, Richard Serra, Ana Mendieta, Mary Kelly, Vito Acconci, Bruce Nauman, Richard Long ou Dennis Oppenheim?

La réponse en surprendra plusieurs : il s’agit d’Ana Mendieta. Elle a réalisé près de 80 films pendant sa carrière.

«Les films ont été indispensables dans la réévaluation de son œuvre qui est désormais considérée dans un plus vaste contexte national et international. Auparavant, son œuvre était cantonnée dans une vision artistique latino-américaine ou une perspective d’art féministe. Ces points de vue sont valables, mais le travail de Mendieta est bien plus que cela, et on le voit dans ces films», dit Olga M. Viso, éditrice de Ana Mendieta: Earth, Body, Sculpture and Performance, 1972-1985.

Qui est Ana Mendieta?

Qui est Ana Mendieta? est un court récit illustré sur la vie et l’œuvre d’Ana Mendieta. Cette publication jette un œil sur les machinations du monde de l’art, en particulier pendant l’âge d’or de la révolution féministe. Le récit est composé presque entièrement de citations, celles d’Ana Mendieta elle-même, et de plusieurs autres personnalités du monde culturel.

Christine Redfern a collaboré avec l’artiste Caro Caron pour réaliser ce livre. Le récit est publié en anglais par Feminist Press (New York) et en français par Les Éditions du remue-ménage (Montréal). L’auteure, activiste et commissaire de renommée internationale, Lucy R. Lippard, une amie de Mendieta, signe le texte de la préface.

Ana Mendieta est née à Cuba dans une famille prospère qui a d’abord appuyé la révolution mais a déchanté quand Fidel Castro a pris le pouvoir. En 1961, les parents d’Ana ont envoyé la fillette âgée de 12 ans, et sa sœur de 14 ans, aux États-Unis. Ils leur ont expliqué que ce n’était que temporaire, que ce serait seulement « jusqu’à ce que le régime de Castro tombe ».

Après avoir obtenu un premier diplôme en peinture, Mendieta a découvert sa voix artistique pendant ses années d’études au Intermedia Master’s Program de la University of Iowa. Son vocabulaire est un amalgame de différents mouvements (actionnisme viennois, féminisme, Land Art, Body Art et performance) auxquels elle insuffle des influences de religion afro-cubaine, et un savoir préhistorique et autochtone. Au moyen de la photographie et de la vidéo, elle a su capter des œuvres fragiles d’art corporel et d’earthworks (des œuvres créées dans la nature dont le matériau de base est la terre) et, grâce à cette documentation visuelle, elle est une pionnière de sa pratique.

À partir de 1980, Mendieta a fait plusieurs voyages à Cuba; dans son pays natal, ce fut le retour de l’enfant prodige. Ses rapports avec le gouvernement cubain se sont détériorés avant sa mort, mais son œuvre est encore étudiée dans les écoles et les universités cubaines. Elle est toujours l’une des personnalités à l’avant-plan de l’art contemporain à Cuba et fait partie des artistes cubains les plus célèbres du monde.

À la fin des années 70 et au début des années 80, Mendieta a obtenu plusieurs bourses et bourses d’études, y compris, en 1983, le prestigieux Prix de Rome. Elle a quitté New York pour l’Italie et c’est là, en 1985, qu’elle a épousé le sculpteur d’art minimal, Carl Andre. Malheureusement, moins de 9 mois plus tard, elle « est passée par la fenêtre » de l’appartement d’Andre au 34e étage d’un édifice de Manhattan. Ce dossier, qui a circulé dans les cours de justice pendant trois ans, s’est soldé par l’acquittement d’Andre qui était accusé de meurtre.

Lorsque le manuscrit de Qui est Ana Mendieta? s’est retrouvé devant un comité d’édition à New York, les personnes de moins de 40 ans n’avaient jamais entendu parler de l’artiste. « C’est alors que nous avons compris qu’il fallait publier ce livre » dit Amy Scholder, la directrice de l’édition de Feminist Press.

Who is Ana Mendieta ?
par Christine Redfern & Caro Caron
traduit par Susanne de Lotbinère-Harwood


__

+ Ne manquez pas l'exposition à la FOFA Gallery!

ANIMA

Commissaire: Christine Redfern
Artistes: Ana Mendieta, Caro Caron,
Karilee Fuglem, Philomène Longpré,
Elena Willis & Jason Sanchez

Concordia University’s FOFA Gallery
1515 Ste. Catherine St. Ouest, Montréal


Vernissage
8 September, 17h à 19h

Exposition
6 Septembre au 10 Octobre 2011