Du 16 décembre 2010 au 16 décembre 2010

AUDACES VIDÉOGRAPHIQUES

soirée powerhouse projection

MARCIA CONNOLY
commissaire : MARIE-HÉLÈNE COUSINEAU, montreal
ELISAPIE ISAAC
MARY KUNUK
ALETHEA ARNAQUQ-BARIL

Le jeudi 16 décembre 2010, 19h

 

Les vidéos regroupées ici dans le cadre de la série Femmes de l’Arctique, sont tous  audacieux. Ils reflètent la prise de parole de femmes inuites qui utilisent le média d’une façon originale pour affirmer une créativité  ancrée dans leurs cultures et leurs lieux de vie.
 

Audaces vidéographiques

Aqtuqsi de Mary Kunuk, animation, 1996, 5 minutes

Unikausiq de Mary Kunuk, animation, 1996, 5 minutes

Si le temps le permet de Elisapie Isaac, documentaire, 2003, 28 minutes

Annie Pootoogook  de Marcia Connoly, documentaire, 2006, 24 minutes

Lumaajuuq de Alethea Arnaquq-Baril, animation, 2010, 7 min.

Inuit High Kick de Alethea Arnaquq-Baril, expérimental, 2010, 4 min

Aqtuqsi et Unikausiq de Mary Kunuk sont de courtes animations réalisées il y a quinze ans. La technologie d’alors n’était pas aussi sophistiquée qu’aujourd’hui, mais elle permettait déjà une liberté de production et une indépendance qui sont maintenant devenues la norme. ‘”Enregistrer les chansons et les histoires de mon enfance est une façon de les préserver.” En fait, Mary Kunuk, qui a également dessiné les graphiques de ces deux films, montraient aussi le chemin  aux artistes inuit désireuses de s’expérimenter avec des nouvelles technologies  qui leur permettent de conserver tout le contrôle sur leur parole.

Si le temps le permet de Elisapie Isaac (Salluit-Montréal) s’inscrit dans la prise de parole individuelle et biographique  mais, et c’est là sa force, situe cette parole dans un contexte social et politique. Devenue une personnalité artistique québécoise connue, Elisapie Isaacs a osé cette prise de parole bien avant qu’elle obtienne le soutien qu’elle a maintenant.

(http://www.onf.ca/film/si_le_temps_le_permet/)

 

Annie Pootoogook de Marcia Connely, est de toute évidence le fruit d’une collaboration artistique assez intéressante. Annie Pootoogook est une artiste de Cape Dorset, une artiste forte et originale, qui amène la gravure inuit à se renouveler non seulement dans la forme mais aussi dans le contenu.  Sa présence dans le film nous laisse comprendre qu’elle s’est amusée avec Marcia, avec le média vidéo (qu’on pense seulement aux moments où elle s’adresse à la caméra directement) découvrant sans aucun doute le pouvoir d’un autre d’outil d’expression. Le film est extrêmement révélateur du processus de création et du contexte de vie de Annie Pootoogook à Cape Dorset. (http://sitemedia.ca/films/annie-pootoogook/)

Lumaajuuq  et Inuit High Kick de Alethea Arnaquq-Baril, témoignent d’une volonté forte de s’approprier des moyens de production en même temps que d’exprimer des contenus culturels avec une fierté et une maîtrise qui laisse à entrevoir que Alethea Arnaquq-Baril n’en est qu’au début d’une carrière de cinéaste remarquable.

 

Pour continuer votre exploration des images vidéos inuites veuillez visiter le portail www.isuma.tv

http://www.isuma.tv/hi/en/arnait-nipingit-womens-leadership-summit/charlotte-dee-lyall

http://www.isuma.tv/hi/en/arnait-nipingit-womens-leadership-summit/mystream60

http://www.isuma.tv/hi/en/tanya-tagaq/tanya-tagaq-in-puebla-mexico

trailer: http://www.isuma.tv/hi/en/tungijuq/tungijuq-trailer

http://www.isuma.tv/hi/en/igloolik-bands/norhern-haze

 

-Marie-Hélène Cousineau

 

Bio :

Marie-Hélène Cousineau est productrice et réalisatrice. Elle travaille avec des collaboratrices inuit depuis 1991, à Igloolik (Nunavut), Puvirnituq et Inukjuak (Nunavik). Elle a co-réalisé avec Madeline Ivalu, une Ainée inuite de Igloolik, le long métrage “Le jour avant le lendemain”, présenté au festival de Sundance et de Toronto et gagnant de plusieurs prix.(www.beforetomorow.ca)