From February 20 2004 to March 20 2004

La chambre, le couloir, le salon

CHANG HWEI-LAN
JOAN POMERO
WANG TZU-YUN, Taiwan

Exposition du 20 février au 20 mars 2004
Vernissage vendredi 20 février à 17h
 

dans la salle de projet

L’espace intime de protection et de retranchement, l’espace et le temps où l’expérience des corps se fait, puis, l’espace de passage incontournable et lieu de tentatives de proximité ou d’éloignement. Présenté au moment des célébrations du nouvel an chinois, les trois artistes investiront l’espace entier de la galerie avec une série de vidéos, de sculptures, de peintures et d’installations. En se référant à une situation de vie nomade actuelle, elles transformeront le cube blanc en un espace d’habitation, à l’aide de divers média, de mythes personnels, de langage pictural et d’objets faits de matériaux souples et non-consistants. Chang H.L., Joan P. et Wang T.Y travaillent en collaboration depuis quelques années; elles sont membres du groupe Taiwan women’s art association à Taiwan.

Communiqué de Presse :: la chambre, le couloir, le salon
Nous avons toutes les trois été amenées à quitter nos pays respectifs, pour aller s’installer dans un pays d’accueil. Les pays dont il est question ici sont la France et Taïwan.
Il y a un avant et un après le départ :

Devenir étrangère. D’abord dans la nouvelle culture puis, immanquablement, dans la sienne propre. Se sentir aussi imprégnée des deux. Se créer enfin, par soucis de réconciliation sociale ou intime, un nouveau lieu, invisible, émergeant du choc des différences.

Nous avons très naturellement choisi de créer ensemble un espace d’habitation, mini-territoire symbolique exprimant, au travers de ses pièces, différents sentiments psychologiques qui nous permettent de reconstituer ce lieu invisible, flottant (un lieu impossible à posséder comme une maison définitive).

La chambre, espace isolé de protection, de retranchement et de fantasme (le lit) où s’installe une certaine nostalgie et la mémoire d’une enfance, d’une spéculation de sa future vie de femme mais qui, à peine rememorées, se fragmentent et se recomposent sans soucis de temps ou de valeur.

La chambre, aussi considérée comme un espace et un temps où l’expérience du corps se fait dans une analyse privée et minutieuse des changements opérés. Le couloir, passage incontournable et lieu de tentative de
rapprochement ou d’éloignement, en tout cas lieu du choix par excellence. Il s’agira ici aussi d’un espace d’introduction, de troc de cultures banalisées présentant leurs spécificités et leurs ressemblances.

Le salon enfin, pièce de réception publique pour la famille et les invités, lieu du langage éduqué, du paraître et du compromis où les règles d’une certaine hygiène verbale et physique sont respectées pour le confort de tous.

Cette exposition à Montréal, ville francophone et multiculturelle, nous a semblé particulièrement appropriée pour présenter ce travail, car ce contexte fait revivre en nous ce sentiment d’étrange familiarité avec un pays inconnu.
Texte : Joan Pomero

Biographie :: Chang Hwei-Lan (Taïwan)
Après des études à Taiwan et en France, Chang Hwei-Lan vit et travaille à Kaohsiung, Taïwan. À travers une démarche simple, ingénieuse et poétique, elle pose une réflexion sur le temps et la mémoire, où des fragments du passé et du futur interagissent pour réécrire l’espace du présent. Avec des objets, des matériaux et des métaphores, l’artiste tente d’effectuer une transformation éphémère du lieu, où le corps transite dans l’espace et altère le point de vue. En tant que commissaire, elle s’intéresse aux friches, explore la mémoire des sites en proposant un relecture d’espaces recyclés pour l’activité artistique. Parmi ses expositions solos les plus récentes, l’on figure : « Passage : Bétrix Chabanier and Chang Hwei-Lan » (2000) au Taipei Fine Arts Museum, Taipei, Taïwan et « Osmose - Songe de femme, songe de fruit » (1997) à l’Espace Bonnefoy, Toulouse, France; puis les expositions de groupe : « Art of Kaohsiung 2002 : Nomadic- Developing-Expanding » au Kaohsiung Museum of Fine Arts, Kaohsiung; « Me, Here, Now » (2002) au Pier-2 Art District, Kaohsiung; et « Journey of the Spirit : Taiwanese Women Artists, a Contemporary Representation » (2001) au Kaohsiung Museum of Fine Arts, Kaohsiung, Taiwan.

Biographie :: Joan Pomero (Taïwan)
Après des études en France, Joan Pomero vit et travaille à Yuan-Lin, Taïwan. Elle utilise souvent des mécaniques vouées à disparition pour mettre en valeur, plutôt que l’oeuvre même, le rapport, la transformation des éléments. Elle aime créer des zones de contact entre les spectateurs. trices et son travail. Elle aime que les gens touchent son travail. Parmi ses expositions les plus récentes, l’on figure: « From my fingers : living in the technological age », The
first international women’s art festival (2003) au Kaohsiung Museum of Fine Arts, Kohsiung; « Au nom de lui » (2002) au Providence University Art Center, Taichung, Kaosiung ; « Forest Calling » (2002) au Wood Factory, Dong-Shi, Tai-Chung; « container : le standard » (2001) au Kaosiung International Container Art Festival, Kaosiung; puis « cielterre, masculin-féminin » (2000), Taichung, Chiayi, Tainan, à Taiwan.

Biographie :: Wang Tzu-Yun (Taïwan)
Après des études à Taïwan et en France, Wang Tzu-Yun vit et travaille à Yuan-Lin, Taïwan. Son travail pictural questionne les rapports entre son corps, le corps aux normes et le corps étranger. Elle combine expérience et imaginaire
afin de proposer de nouvelles données pour le corps., créant une zone tranquille d’observation où les épreuves et les drames que subit le corps peuvent être réintégrés dans un flux naturel. Parmi ses expositions les plus récentes, l’on figure : « Scent of Passion of Da-Shu » (2003) au Cultural Centre de Taichung; « From my fingers : living in the technological age », The first international women’s art festival (2003) au Kaohsiung Museum of Fine Arts, Kohsiung; « Au nom de lui » (2002) au Providence University Art Center, Taichung, Kaosiung; « Forest Calling » (2002) au Wood Factory, Dong-Shi, Tai-Chung; puis « Acide, sucre, fermente » (2001), Hwa-Shan Taipei, Chiao-tou, à Taïwan.

La chambre, le couloir, le salon