From October 10 2003 to November 08 2003

La robe-ruche

JULIE FLAUBERT, Montréal
HELOÏSE AUDY, Montréal

Exposition date 10 octobre au 8 novembre 2003
Vernissage date vendredi le 10 octobre à 17h

Présentations des artistes samedi le 25 octobre à 14h

 

(dans la grande salle et hors les murs)

Depuis octobre 2002, les deux artistes collectionnent les pensées de centaines de femmes oeuvrant dans l’industrie du textile à Montréal. À quoi pensez-vous quand vous travaillez? Tranquillement formant une immense robe, ruche des travailleuses, l’action hors les murs et l’installation sonore dans la galerie présenteront les répliques de ces femmes, en voix et en transcriptions. Julie F. et Héloïse A. travaillent en solo et installent en collaboration et depuis 2000.

Communiqué de Presse :: héloïse audy julie faubert
« La couture demande une grande attention de la vue, mais laisse l’esprit libre; les femmes qui en font métier le savent bien. » (Alberto Moravia, La belle romaine.)


Les artistes julie faubert et héloïse audy ont précieusement recueilli, sur de fines bandes de papier, les pensées de plus de 1000 femmes couturières montréalaises. Sur un interminable ruban, confectionné à partir de retailles de tissu délaissées par les industries, elles ont ensuite cousu, les unes à la suite des autres, ces phrases hétéroclites. Cet impressionnant amalgame de tissus et de papiers a pris la forme d’une immense jupe dans laquelle le public peut
pénétrer. La robe-ruche trace un portrait intime et saisissant d’un milieu souvent méconnu : celui des femmes, pour la plupart immigrantes, travaillant dans les manufactures textiles de Montréal.

Vêtement utopique, La robe-ruche tente de restituer aux couturières la part invisible de leur ouvrage, ce flot d’idées et d’émotions qui accompagne leur travail quotidien, cette pensée qui court librement pendant que leur corps est astreint à un travail répétitif. Des voix de femmes de toutes origines, sont aussi enfouies dans les murs de la galerie. Elles évoquent les contacts impossibles, les frontières invisibles auxquels les artistes se sont confrontées à travers leur démarche.

Les artistes remercient toutes les femmes qui ont partagé leurs mots, leur pensée et leur voix pour rendre possible cette étonnante rencontre entre deux mondes souvent étrangers, soit ceux de l’art et de l’industrie. Elles remercient
aussi Marie-Claude Desaulniers pour son aide inestimable ainsi que le Conseil des arts du Canada.

Biographie :: héloïse audy
héloïse audy vit et travaille à Montréal. Après des études en scénographie à l’École Nationale de Théâtre du Canada, elle a complété un Baccalauréat en arts visuels de Montréal. Son travaille s’intéresse aux dialogues possibles entre le textile et d’autres médiums tels la photographie, l’écriture et le son. Elle a d’ailleurs terminé sa formation en fibres à l’Université Concordia.


Biographie :: julie faubert
julie faubert vit et travaille à Montréal. Boursière du Fonds québécois de recherche sur la nature et les technologies, elle termine actuellement sa maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Sa pratique de l’installation questionne les rapports éphémères,
complexes et fragiles qu’entretiennent le corps et l’espace.

La robe-ruche