Du 11 mars 2010 au 11 mars 2010

ABEER aka SABREENA DA WITCH

en discussion avec Myriam Faraj

Discussion jeudi 11 mars, 18h à 20h
des bouchées et du thé seront servis

La Centrale est fière d’inviter Abeer Alzinaty, aka Sabreena Da Witch, auteure, musicienne, productrice (réalisatrice) et conteuse de récits, née en 1984 à Lydd, ville de l’aéroport d’Israël. Elle performe le R&B et le dancehall en arabe et en anglais depuis 2000. 
 

 Abeer écrit et chante à propos de son expérience en tant que femme palestinienne vivant en Israël, critiquant l’occupation et ses crimes de guerre, tout en célébrant le changement et les révolutions justes. En Palestine, Abeer a fait des études cinématographiques et en photographie et a collaboré avec plusieurs artistes locaux et internationaux sur des projets musicaux et de films. Elle est une des personnes mises en vedette dans le documentaire primé «Slingshot Hip-Hop» réalisé par Jackie Salloum, ainsi que dans «Maria's Grotto» réalisé par Buthaina Kena'n Khoury. Abeer a immigré aux États-Unis en 2007 et sortira son premier album solo pour la journée de la femme de 2010.

« En performant ses pièces rap pour les étudiants, Abeer les implique dans des sessions d’écoute interactive et d’écriture créative en arabe, qu’ils perçoivent comme étant «cool». De manière peut-être plus importante, elle présente le modèle d’une femme avec une conscience sociale, un talent artistique, confiante et s’exprimant avec aisance. Elle est fermement engagée en faveur d’un activisme pour un monde meilleur, ainsi qu’une compréhension et une tolérance entre les cultures et peuples du monde.» Michael K. Scott, professeur de langue arabe au secondaire au Baltimore (Maryland).

Myriam Faraj est au doctorat en sémiologie à l’UQÀM où elle étudie les dimensions et les dynamiques spatiales et culturelles à l’oeuvre dans le conflit israélo-palestinien.

Suivant la discussion, Abeer performera à l'événement «Tous unis pour la Palestine !» dans le cadre de la Semaine contre l'apartheid israélien, au Club Lambi, 11 mars à 20h. (http://montreal.apartheidweek.org/)